• Accueil
  • >
  • Scénarios de levée des mesures de freinage

Scénarios de levée des mesures de freinage

Dernière mise à jour le 22 mai 2021

Nous avons effectué une mise à jour des scénarios de levée des mesures de freinage. Cette mise à jour intègre l’accélération de la décroissance de l’épidémie et de la vaccination observées ces dernières semaines ainsi que le calendrier d’ouverture décidé par le gouvernement.

Méthode

A l’aide de modèles mathématiques, nous construisons des scénarios décrivant l’évolution possible de l’épidémie jusqu’à l’été en considérant différentes hypothèses sur l’intensité de transmission virale dans les semaines qui viennent et sur le rythme de vaccination. Ces projections prennent en compte l’augmentation de la transmissibilité et du risque d’hospitalisation liée au variant B.1.1.7 ainsi que l’effet du climat sur la transmission. Nous définissons un scénario réaliste de levée partielle des mesures de contrôle dans un contexte estival en nous appuyant sur ce qui a été observé durant l’été 2020.

Résultats

  • Si l’on réussit à maintenir le rythme actuel de décrue des infections et hospitalisations jusqu’au 9 juin tout en maintenant ou augmentant le rythme de vaccination, on ne s’attend pas à observer cet été de reprise importante de l’épidémie liée au variant B.1.1.7 sous les conditions de contrôle qui avaient été mises en oeuvre durant l’été 2020.
  • Si la décrue s’arrête suite à la deuxième étape du calendrier de réouverture le 19 mai et que les taux de transmission repartent à la hausse dès cette date, la situation épidémiologique durant l’été est plus incertaine. Dans ce scénario, un rebond épidémique cet été ne pourrait être exclu. La taille de ce rebond dépendrait notamment des taux de transmission sur la deuxième moitié de mai et en juin, du rythme de vaccination et des hypothèses sur l’augmentation de transmission du variant B.1.1.7. Dans tous les scénarios explorés, ce rebond resterait plus petit que la 3ème vague.

Conclusion

L’accélération de la décrue de l’épidémie et de la vaccination observée ces dernières semaines nous place dans des conditions favorables pour l’été. Pour éviter un risque de rebond épidémique cet été, il est préférable que la décrue actuelle des infections et hospitalisations soit maintenue pendant encore quelques semaines et que le rythme actuel de vaccination soit maintenu ou augmenté. Sous ces conditions, un niveau bas d’infections au démarrage de l’été permettrait d’absorber une hausse possible des infections durant l’été; le relâchement se ferait à un moment où une plus grande proportion de Français auraient été vaccinés. Dans tous les scénarios explorés, s’il y a un rebond lié au variant B.1.1.7 durant l’été, on s’attend à ce qu’il soit plus petit que la 3ème vague de la pandémie.

Discussion et limites

  • Nous faisons l’hypothèse que le rythme actuel de vaccination pourra être maintenu voire augmenté dans les semaines et mois qui viennent. Les projections seront dégradées si nous ne réussissons pas à atteindre ces objectifs, par exemple du fait de l’hésitation vaccinale ou du sentiment erroné que la vaccination n’est plus nécessaire car la situation épidémiologique s’améliore.
  • L’automne et l’hiver sont plus propices à la transmission de SARS-CoV-2 que l’été. Le fait que le virus circule peu durant l’été n’écarte donc pas le risque de reprise cet automne. Pour limiter ce risque, il est important de maintenir l’effort de vaccination cet été et s’assurer qu’on atteigne un niveau de couverture vaccinale élevé à la rentrée.
  • Le modèle est construit en prenant en compte les caractéristiques du variant B.1.1.7 actuellement dominant. Il ne prend pas en compte l’émergence de variants qui pourraient partiellement échapper à la protection conférée par l’infection naturelle ou la vaccination ou pourraient être plus transmissibles que B.1.1.7. La présence de tels variants sur le territoire français pourrait compliquer la situation.
  • Nous faisons l’hypothèse que les personnes infectées par SARS-CoV-2 sont protégées contre la réinfection. Les projections seront dégradées si une proportion de ces personnes perd leur immunité.
  • Il est difficile de quantifier l’impact du climat sur la transmission. Dans ce contexte, nous avons utilisé les conditions de contrôle de l’épidémie durant l’été 2020 pour définir un scénario réaliste de levée partielle des mesures de contrôle dans un contexte estival. Il est probable que les conditions de transmission en mai-juin soient à mi-chemin entre celles de l’hiver et celles de l’été (du fait de facteurs climatiques ou en termes d’interactions sociales). Les projections faites sous l’hypothèse que les conditions de contrôle de l’été 2020 seront mises en œuvre en mai-juin 2021 pourraient donc être trop optimistes. On note toutefois que, durant l’été 2020, le port du masque n’était pas systématique et qu’un nombre plus limité de tests étaient réalisés. Si le relâchement est plus important durant l’été 2021 que durant l’été 2020, la croissance des hospitalisations durant l’été pourrait être plus importante que celle anticipée.
  • Nous avons présenté des projections pour la France métropolitaine. La dynamique de l’épidémie peut varier de façon importante d’une région à l’autre. Certaines régions comme l’Ile-de-France ont une proportion plus importante de leur population qui a été infectée (Hozé et al. 2021), ce qui pourrait en partie les protéger. Cependant, il est probable que ces régions ont été plus impactées car on y trouve des conditions plus propices à la transmission (par exemple densité de population plus élevée). Ces résultats ne s’appliquent pas à la Guyane, où les dynamiques de circulation virale et de vaccination sont différentes.
Pour en savoir plus :
  • Alessio Andronico, Cécile Tran Kiem, Paolo Bosetti, Simon Cauchemez. Mise à jour des scénarios de levée des mesures de freinage au 21 Mai 2021, Institut Pasteur (2021) Scénarios du 21 Mai 2021
  • Alessio Andronico, Cécile Tran Kiem, Paolo Bosetti, Simon Cauchemez. Scénarios de levée des mesures de freinage au 26 Avril 2021, Institut Pasteur (2021) Scénarios du 26 Avril 2021